ABOUT

Designer & Chercheur

Designer et chercheur, à la croisée du design textile et de la science, Claire Eliot réinterroge nos interfaces numériques actuelles. Elle explore les matériaux souples et ses possibilités lorsqu’ils sont associés aux capacités de l’électronique. Dans l’intention de concevoir de nouvelles surfaces communicantes, qu’elle nomme les « Matières Souples Réactives ». 

Depuis sa formation en Mode à Duperré et en Design à l’ENSCI, elle s’intéresse à l’adéquation des disciplines et aux nouvelles possibilités offertes par les technologies numériques. Attirée par le design interactif, elle se forme de manière autodidacte à l’ingénierie électronique et à la pratique du détournement (reverse engineering) pour mieux comprendre les boîtes noires et les redessiner.

Ces deux dernières années, elle participe à un programme du CRI Paris, au sein du laboratoire Motionlab : “Interactivité Corps et Mouvement” pour développer ces recherches autour du “physical computing”. Ces projets sont autant des objets d’art que des instruments de recherche, qu’elle définit comme des objets manifeste. Se revendiquant du mouvement “Critical Design“, elle considère que le designer est moins un concepteur qu’un artiste qui a un rôle social à jouer.

English Version

Designer and researcher, at the crossroads of textile design and science, Claire Eliot reinterprets our current digital interfaces. She explores flexible materials and their possibilities when combined with the capabilities of electronics. With the intention of designing new communicating surfaces, which she calls « Reactive Flexible Materials ».

Since her training in Fashion at Duperré and in Design at the ENSCI, she has been interested in the suitability of disciplines and the new possibilities offered by digital technologies.

Attracted by interactive design, she trained in a self-taught way in electronic engineering and the practice of reverse engineering to better understand black boxes and redesign them. For two years, she took part in a program at the CRI Paris, within the Motionlab laboratory: « Interactivité Corps et Mouvement » to develop her research around « physical computing ». These projects are as much art objects as they are research instruments, which she defines as manifest objects. Claiming to be part of the « Critical Design » movement, she considers that the designer is less a designer than an artist who has a social role to play.

.


Membre fondateur de l’association La Fashiontech Paris :

Directrice de la Revue Trame :


Contact Me